Gabriël GUILHOT

° Ornaisons, le 30 mars 1886

Père : feu Etienne 
Mère : Anna Bérail
Frère de Bertin (classe de 1898) et Paul (classe de 1903)

Profession : instituteur
SERVICE MILITAIRE

Classe de 1906
Engagé volontaire (3 ans) le 23 mai 1906 avec faculté d’envoi en congé après une année de service et incorporé comme Soldat 2e Cl. au 100e Régiment d’Infanterie.
Passé dans la disponibilité de l’armée le 23 avril 1907
Passé dans la réserve de l’armée active le 23 mai 1909
Première période d’exercices du 5 août au 1 septembre 1909 (80e R.I.)
Deuxième période d’exercices du 10 août au 1 septembre1913 (80e R.I.)

Rappelé à l’activité à la mobilisation et incorporé au 80e R.I. le 4 août 1914
Service “aux armées” à partir du 14 août 1914 ...
Nommé Caporal le 9 juillet 1915
Nommé Sergent le 3 avril 1916
Passé au 281e R.I. le 25 mai 1916

Cité à l’Ordre du Jour du Régiment le 17 juin 1918 : “Chef d’un groupe de pionniers placé en soutien d’une section de mitrailleuses, a su garder, sous un bombardement terrible, tout son sang-froid habituel, ripostant aux mitrailleuses ennemies par des tirs ajustés, contribuant au ravitaillement des pièces, se multipliant et inspirant à tous la plus belle conduite. Croix de guerre  - étoile bronze”

Passé au 125e R.I. le 26 juin 1918

Cité à l’Ordre du Jour de la Division le 2 septembre 1918 : “Gradé merveilleux de sang-froid et de courage. Son chef de section ayant été grièvement blessé a pris le commandement de la section et l’a entraïne à l’attaque des positions ennemis montrant à tous les hommes les plus belles qualités de bravoure.”

Cité à l’Ordre du Jour de la Division le 23 novembre 1918 : “Homme de devoir, sous-officier excellent à tous points de vue, s’est toujours fait remarquer par sa crânerie et son beau courage. Les 4 et 8 septembre a conduit sa section avec un bris remarquable. Soumis à un violent bombardement d’obus à grand calibre, est allé relever ses blessés, les a pansés, montrant à tous le plus bel exemple de bravoure et d’abnégation.”

Cité à l’Ordre du Jour de la Division le 1 décembre 1918 : “Excellent gradé d’un courage et d’une bravoure à toute épreuve. S’est toujours distingué par sa crânerie au feu et par un réel mépris du danger. Ne cesse de donner à ses camarades et à ses hommes la plus belle confiance. Pendant les combats du 4 et 5 novembre bravant la mort à plusieurs reprises s’est parfaitement acquité des missions difficiles qui lui avaient été confiées.

Mis en congé illimité de mobilisation le 8 mars 1919 (par le 80e R.I.)

Affecté pour les réserves du 80e R.I. le 1 septembre 1921
Classé dans l’affectation spéciale comme instituteur le 6 mai 1927
Rayé de l’affectation spéciale et classé sans affectation le 29 avril 1933

Médaille Militaire par décret du 23 mars 1934 (JO du 4/4/1934, pagination spéciale)

Libéré du service militaire le 15 octobre 1934

Campagne contre l’Allemagne :  4/8/14 - 8/3/1919
DECORATIONS :

Médaille Militaire
Palmes Académiques d’argent (Officier d’Académie - JO du 14/7/1939)
Croix de Guerre avec 3 étoiles d’argent et 1 étoile de bronze
Croix du Combattant
Médaille de la Victoire
Médaille Commémorative de la Grande Guerre
 
2019 MJC Ornaisons - Section Patrimoine