Julien GLEIZES

DECORATIONS

Légion d’Honneur, Chevalier (JORF du 30 mars 1923, p. 3143 & 3146)
Croix de Guerre avec 3 étoiles de bronze
Croix du Combattant
Médaille de la Victoire
Médaille Commémorative de la Grande Guerre
Insigne de Blessé Militaire
° Ornaisons, le 4 mai 1879

Père : Gustave
Mère : Adeline Cucullière

Profession : directeur de distillerie coopérative
SERVICE MILITAIRE

Classe de 1899
Incorporé le 15 novembre 1900 comme Soldat de 2e Cl. au 99e Régiment d’Infanterie
Nommé Soldat 1e Cl. le 11 juin 1901
Nommé Caporal le 22 septembre 1901
Nommé Sergeant le 28 septembre 1902
Passé dans la disponibilité  le 20 septembre 1903
Passé à la reserve de l’armée active le 1 novembre 1903
Période d’exercices dans le 100e R.I. du 13 août au 9 septembre 1906
Période d’exercices dans le 80e R.I. du 12 au 28 mai 1909
Passé dans l’armée territoriale le 1 octobre 1913
Période d’exercices dans le 125e R.I.T. du 10 au 18 juin 1914

Rappelé à l’activité à la mobilisation et incorporé au 125e Régiment d’Infanterie Territoriale le 4  août 1914
Passé au 96e R.I. (sic) le 5 octobre 1914 (vraisemblablement au 296e R.I.)
Nommé Adjudant le 15 janvier 1916

Cité à l’Ordre du 296e Régiment le 14 juin 1916 : “très bon chef de section très énergique; a maintenu sa section à plusieurs reprises sur des positions très violemment bombardées malgré des pertes sensibles.”

Blessé le 12 août 1916 : “Blessé par éclat d’obus au bras gauche et dans le dos (Côte 193) le 12/8/16.”

Cité à l’Ordre du Jour du Régiment : “a été blessé le 12/8/16 à un petit poste de guetteurs pendant qu’il encouragait ces derniers sous un violent bombardement.”

Nommé Adjudant chef le 27 mai 1917

Passé au 202e R.I. le 1 décembre 1917
Nommé Sous-Lieutenant à titre temporaire le 29 juillet 1918

Cité à l’Ordre du Jour du Régiment : “officier d’une bravoure et d’une rare énergie ayant le commandement des fractions d’assaut postes le 8 et 9 août 1918. A maintenu constament le contact étroit avec l’ennemi malgré de violentes rafales de mitrailleuses et a fait preuve d’un mépris complet du danger.”

Mis en congé illimité de démobilisation le 26 février 1919 (80e R.I.)

Passé au 127e (?) R.I. le 30 avril 1920
Passé au 143e R.I. à date inconnue

Nommé Chevalier de la Légion d’Honneur le 30 mars 1923 : “sous-lieutenant au 143e rég. d’infanterie; 21 ans de services, 5 campagnes. A été blessé et cité.”

Affecté au 80e R.I. 12 février 1924
Promu Lieutenant de réserve à titre définitif, rang du 19 décembre 1924 (Décret presidentiel du 11 mai 1925)
Rayé des cadres le 20 novembre 1928

Campagne contre l’Allemagne :  4/8/14 - 25/2/1919
 
2019 MJC Ornaisons - Section Patrimoine