Danton, Jules CROUZET

° Ornaisons, 6 février 1888

Père : Ernest Jules
Mère : feu Delphine Figéac

Profession : ?
SERVICE MILITAIRE

Classe de 1908
Engagé volontaire pour 5 ans le 19 mars 1908 comme Soldat de 2e Classe au 8e Régiment d’Infanterie Coloniale
Ecroué à la prison militaire de Marseille le 11 septembre 1908
Condamné à 1 mois de prison avec sursis le 29 septembre 1908 (dissipation d’effets appurtenant à l’Etât)

Passé par mesure de discipline au 20e Régiment d’Infanterie Coloniale le 29 septembre 1908
Ecroué à la prison militaire de Marseille le 4 février 1909
Condamné le 12 mars 1909 à 3,5 ans d’emprisonnement (destruction d’effets de casernement et tentative d’évasion)
Transféré au prison militaire d’Albertville le 30 avril 1909

Condamné le 29 janvier 1910 à 3 ans de travaux publics (destruction volontaire d’effets de l’Etât : brise de clôture)
Transfére à l’atelier de travaux publics à Bougie (Algérie) le 6 février 1910
Transféré au pénitencier d’Ain Beida (Algérie) le juillet 1910

Condamné le 3 avril 1913 à 2 ans de travaux publics (destruction volontaire d’effets appartenant à l’Etât)
Transfére à l’atelier de travaux publics à Bougie (Algérie) le 16 avril 1913

Condamné le 23 octobre 1913 à 15 ans de travaux forcés et 5 ans d’interdiction de séjour pour tentative d’assassinat
Conduit le 6 décembre 1913 à la prison civile de Constantine
Affecté au Sections Coloniales d’Exclus

Non-appelé à la mobilisation en 1914 (obligation de la residence  aux colonies)
Libéré du service militaire le 19 mars  1936
 
2019 MJC Ornaisons - Section Patrimoine